L'Afrique de Zigomar

L’album de jeunesse : Pour un enrichissement intellectuel et moral de l’enfance

La littérature de jeunesse : définition et bref historique

La littérature est l’ensemble des œuvres écrites auxquelles on reconnaît une finalité esthétique. Ces œuvres sont considérées du point de vue du pays, de l’époque, du milieu où elles s’inscrivent, du genre auquel elles appartiennent.

La littérature de jeunesse peut être définie comme l’ensemble des œuvres spécialement écrites pour les enfants ou les adolescents, ou de livres écrits pour des adultes qui sont devenus, par leur thème, traditionnellement, des lectures pour les jeunes.

La nécessite d’une littérature de jeunesse

L’objectif majeur de la littérature de jeunesse est d’amener le très jeune lecteur à se repérer dans la diversité des écrits. Il faut amener les enfants à être capable de faire des liens pour construire progressivement des catégories en repérant des similitudes et en construisant des différences. L’enfant doit construire une bibliothèque mentale de scénarios et de personnages, de système de personnages qui se ressemblent. La littérature de jeunesse permet ainsi la découverte du monde au travers de textes qui donnent à partager des modes de pensée et des points de vue variés.

La littérature de jeunesse permet de :

➔ nourrir l’imaginaire enfantin

➔ faire découvrir un usage particulier de la langue

➔ faire découvrir le patrimoine

Une classification de la littérature de jeunesse

Dans cette communication, je m’intéresse plus particulièrement aux albums de littérature de jeunesse.

L’album de jeunesse

Définition : L’album est une forme littéraire, caractérisée par un mode de narration fondé sur l’utilisation conjointe de l’image et du texte.

C’est un livre de littérature enfantine illustré. Ce sont des livres non scolaires, un outil extraordinaire d’enrichissement culturel, une forme de plaisir et de jouissance. Ils permettent de construire des relations de causalité et une analyse graphique des illustrations.

Depuis la création des Albums du Père Castor en 1931 par Paul FAUCHER, aux éditions Flammarion, les albums et la littérature de jeunesse de manière plus générale, ont connu une belle et grande expansion.

Intérêt de l’album de littérature de jeunesse :

  • L’album de littérature de jeunesse est un genre littéraire à part entière.
  • Il stimule l’imaginaire des enfants.
  • Il contient une double narration opérée par le texte et par les illustrations.
  • On y trouve des thèmes quotidiens en rapport avec le « réel » et les centres d’intérêt des petits enfants.
  • Il comporte des structures syntaxiques spécifiques pour l’apprentissage de la langue écrite, avant de savoir lire
  • Deux entrées peuvent être travaillées plus spécifiquement :
  1. l’entrée culturelle : monde de références, construction d’images mentales, décodage de situations culturelles, références historiques, patrimoniales ;
  2. l’entrée langagière et linguistique : genre littéraire et discours écrit.

Chaque album a sa spécificité propre qui induit la mise en œuvre d’activités spécifiques permettant d’atteindre des objectifs et des compétences variés.

Typologie des albums

Sous l’appellation « album » se cache une grande variété de livres :

  • Les livres-jeux où l’enfant effectue des manipulations par le biais de languettes, de rabats, de tirettes, des pliants-dépliants, des images mobiles ou encore des livres à musique…
  • Les imagiers s’assimilent à un catalogue d’images associées à un mot.
  • Les abécédaires se constituent sur les mêmes principes que les imagiers. Néanmoins, une variante les différencie : chaque page propose l’image d’un objet, d’un lieu ou d’un personnage associée à la première lettre du mot illustré et ces lettres sont souvent classées dans l’ordre alphabétique.
  • Les albums narratifs mettent en exergue un texte à dominante narrative (récit, conte) accompagné d’illustrations.
  • Les albums documentaires abordent des sujets particuliers en insérant des textes explicatifs et des documents divers (photographie, dessin, reproduction d’art, frise chronologique, carte…). Contrairement aux encyclopédies, ces albums présentent un thème ou un sujet bien précis.

Au moment de proposer un album à explorer, l’enseignant doit avoir le souci de s’assurer que les élèves ont un « connu » en rapport avec le contenu du texte : situations, thème abordé, mots familiers, vocabulaire suffisant, référents culturels…

L’album de fiction   

Il sera le support privilégié même si le documentaire a sa place dans les supports écrits d’apprentissage d’une langue.

La fiction ouvre les voies de l’imaginaire et favorise l’implication du sujet apprenant. La fonction du conte a été décrite maintes fois en particulier pour son pouvoir cathartique.

Dans les récits fictifs, nous retrouvons les grandes interrogations des enfants: l’origine, le futur, la vie, la mort, la famille, l’amitié, la place dans le groupe…

La signification de l’image dans les albums de jeunesse

Dans certains albums, l’image permet de comprendre l’implicite du texte, dans d’autres, règne une certaine ambiguïté pour donner l’occasion au travail d’inférence.

La signification d’une image repose finalement sur quelques traits peu nombreux mais essentiels : des yeux, de la bouche, des gestes effectués par les personnages… : La bouche vers le haut : exprime la satisfaction / vers le bas : la tristesse ou le désappointement. Cela permet d’entraîner les enfants à lire dans le dessin les sentiments des personnages et à les exprimer. En effet, l’image peut montrer le caractère d’un personnage ou ses états d’âmes avec ses ressources propres et sans le secours des mots.

L’image fournit une structure narrative à l’album et cela facilite grandement la découverte de la matérialité du texte. La lecture est facilitée par l’illustration.

L’importance de l’implicite dans les albums de jeunesse

L’album est un genre littéraire complexe où tout n’est pas dit ouvertement. Ce sont souvent des œuvres résistantes qui suscitent la réflexion du lecteur.

L’implicite dans l’album peut se cacher dans le texte ou bien dans les images, ce qui le rend d’autant plus riche. Il est polymorphe, ainsi on pourrait parler d’implicites multiples au sein des albums. Comme nous l’avons dit, il peut revêtir différentes formes parmi lesquelles l’implicite des illustrations, du récit, des personnages, du message, l’humour… Par exemple, de manière plus précise, dans l’album on peut rencontrer des lieux d’incertitude tels que des blancs : dans ce cas, le texte et /ou les images sont lacunaires. Des informations sont tues, font défaut. On peut parler de silences plus ou moins intentionnels comme par exemple sur le comportement ou le ressenti d’un personnage ou bien la fin d’une histoire. Dans La grenouille à grande bouche de Francine VIDAL et Elodie NOUHEN, Didier jeunesse, 2001, la fin de l’histoire est passée sous silence. L’auteur laisse à son lecteur l’initiative de poursuivre le récit pour combler les blancs.

Maintenant nous allons voir l’album de jeunesse comme un support de qualité pour enrichir l’intellectualité de l’enfant et un support de travail qui sert comme un instrument de la pédagogie.

  

L’AFRIQUE DE ZIGOMAR de Philippe Corentin

C’est l’histoire d’un souriceau et d’une grenouille qui tentent de rejoindre l’Afrique en voyageant sur le dos de Zigomar, un merle téméraire. Au lieu de trouver l’Afrique, ils arrivent au Pôle Nord où ils pensent qu’ils voient les animaux de l’Afrique. Un voyage surprenant, rempli de rencontres inattendues, de personnages étonnants.

L’album comme support de travail 

Un album de jeunesse comme L’Afrique de Zigomar peut être utilisé comme un instrument de la pédagogie qui sert à :

  • Favoriser la compréhension du langage écrit
  • Construire des activités de communication orale et de maîtrise de la langue autour de l’album.
  • Anticiper sur les difficultés de compréhension des enfants.
  • Imaginer une suite d’activités (au sens cognitif) qui va les aider à construire du sens.

L’Afrique de Zigomar est un album qui sert à la découverte du monde.

  • Espace

- Se repérer sur une carte, un globe : repérer la France, le Pôle Nord, les continents, etc.

- Découverte des paysages, les climats glacials des Pôles Nord et Sud, de l’habitat…

  • Les objets

- La matière,

- Fabriquer un igloo,

- Les différents états de l’eau.

  • Histoire

- Éducation civique et morale,

- Découvrir d’autres cultures, d’autres coutumes, rites, modes vestimentaires…

  • Le vivant

- Découverte des animaux du Pôle Nord (mode de vie, alimentation…),

- Élaboration de fiches d’identité,

- Découverte des Oiseaux migrateurs.

L’Afrique de Zigomar est un album intéressant à plusieurs titres et un support de qualité :

- L’humour : le décalage entre le texte et les images – les situations – la forte personnalité des héros (Zigomar, le merle et Pipioli, le souriceau) – sens propre/sens figuré : Pipioli tombe sur son ami Zigomar, au même moment, il tombe du nid de cigognes.

- La richesse du vocabulaire et de la syntaxe, la présence de parties dialoguées.

- Les inférences : les éléments qui induisent telle ou telle interprétation de l’histoire, le caractère des personnages (l’opiniâtreté de Pipioli, l’assurance et la suffisance de Zigomar), les indices contenus dans les images, permettant de comprendre et de réajuster les interprétations du « réel » par les personnages.

Il suscite l’imagination de l’enfant.

- Même si c’est un album fictif, il offre une vue du monde réel et semble construire un pont entre le réel et l’imaginaire.

- « Ainsi l’imaginaire représente à chaque instant le sens implicite du réel » ; Jean-Paul Sartre.

 

Pour résumer et en conclusion :

v  Les textes de la littérature de jeunesse et plus particulièrement les albums ne sont pas seulement de belles histoires. Ce sont souvent des œuvres séduisantes et résistantes donnant la part belle à l’initiative et à réaction des élèves.

v  Ce sont des œuvres de qualité venant de différentes parties du monde et en langues diverses. Plusieurs œuvres sont traduits en français des autres langues, en particulier l’anglais.

v  L’album de jeunesse invite à la réflexion et stimule l’imagination de l’enfant. C’est un support complexe qui ne dit pas tout.

v  C’est un support de qualité qui permet de créer un pont entre le réel et l’imaginaire.

v  C’est un instrument de la pédagogie.

v  Enfin, l’album recrée pour l’enfant un espace propice à l’imaginaire, lui permettant de s’évader. Tout bon livre doit être maître de la « surprise » ou de l’ « illusion » : il fait s’émerveiller les yeux des enfants et détermine d’autant plus sûrement l’éblouissement qui crée le bon lecteur.

8 réflexions au sujet de « L’album de jeunesse : Pour un enrichissement intellectuel et moral de l’enfance »

  1. A l’époque quand il n’y avait que la TV, comme source de divertissement, ce sont les albums de jeunesse qui ont amusés les enfants en tant que seul moyen de s’évader de la réalité et nourrir son imagination…

  2. Merci pour vos commentaires. Oui, c’est un concept très intéressant et il faut savoir que les albums de jeunesse étaient les premiers livres pour ouvrir aux enfants une excellente Culture littéraire. On a plusieurs albums sur mille thèmes que vous pouvez voir sur le site web : http://oeildailleurs.blogspot.in/search/label/Humour

    Cette page du site montre les albums basés sur l’humour. Vous pouvez chercher les thèmes et les albums correspondants sur cette page à droite.

  3. Je vous remercie de publier cet article . Cela nous donne un meilleur aperçu sur ce genre de littérature . Cela me paraît très utile pour le travail pédagogique dans une classe de FLE.

  4. Merci de votre interêt. Veuillez visiter ma gallerie de documents « L’afrique de Zigomar – Philippe Corentin » pour mieux comprendre comment peut-il être utilisé en classe, cet album.

    J’ai ajouté trois documents. Le document « Sequences_zigomar » m’a aidé a créer cet article et il comprend des sequences en classe (page 6 – 10) et la structure de l’album même (texte associée avec images). J’ai ajouté aussi un ppt presentation que vous pouvez télécharger et utiliser dans votre classe de FLE.

    Vous pouvez trouver les documents ici: http://india.salledesprofs.org/membres/walterparker/gallery/my-galleries/lafrique-de-zigomar-philippe-corentin